Passer au contenu principal

Centre d'expertise

Le Centre d’expertise de l’Institut universitaire Jeunes en difficulté (IUJD) contribue à la réalisation de notre mission universitaire par le développement de pratiques de pointe et la conception d’outils de transfert des connaissances clinico-scientifiques ainsi que par son soutien aux activités de recherche, d’enseignement et d’évaluation dans les 4 axes d’expertise et de recherche de l’IUJD.

Son mandat est de favoriser le développement des connaissances et des pratiques reliées aux jeunes en difficulté afin de soutenir les milieux d’intervention, les jeunes et leurs proches. Le rôle du Centre d’expertise consiste à stimuler l’intérêt sur ces phénomènes, à favoriser les échanges de savoirs et le codéveloppement de projets entre cliniciens, gestionnaires et chercheurs, ainsi qu’à favoriser l’implication des partenaires.

L’approche du Centre d’expertise s’inspire d’une vision « clinico-scientifique », c’est-à-dire qu’elle se fonde sur un dialogue et un partage de savoirs entre la recherche et la pratique afin d’innover, d’expérimenter, de valider, de faire connaître et d’enseigner de nouvelles pratiques, approches, instruments, procédés et technologies associés aux expertises soutenues par le centre d'expertise. Cette approche se matérialise, entre autres, par la mise en place de projets, de plus ou moins longue durée, élaborés et « co-construits » par les chercheurs, les cliniciens et les gestionnaires. Cette co-construction implique, le plus possible, les jeunes et leur famille afin de leur donner une voix qui puisse être entendue dans les pratiques développées.

En collaboration avec les milieux d’intervention clinique et communautaire, le Centre d’expertise de l’IUJD a initié de nombreux projets autour de thématiques porteuses d’avenir pour nos enfants et nos jeunes.

Expertise en victimisation et en maltraitance

Les projets du Centre d’expertise portant sur la victimisation et sur la maltraitance visent à améliorer l’aide offerte aux enfants en besoin de protection ainsi qu’à leurs parents. Ce domaine d’expertise a été développé, entre autres, pour comprendre les causes de la maltraitance, la victimisation de certaines populations spécifiques, savoir comment y remédier et lorsque possible, la prévenir.

Bien que les recherches récentes en psychologie aient largement contribué à améliorer l’intervention psychosociale auprès des enfants, les défis reliés aux conséquences de la victimisation demeurent nombreux. La prise en compte des traumatismes vécus par les jeunes dans leur parcours de vie ainsi que l’instabilité vécue par les enfants dans leur histoire de placements ou services reçus sont deux exemples d’expertises soutenues par le centre.

Expertise en délinquance et en trouble du comportement

Le Centre d’expertise stimule, conduit et soutient des projets d’expérimentation s’intéressant à diverses problématiques liées à la délinquance et aux troubles de comportement afin de mieux comprendre les causes de ces problématiques ainsi que les effets de celles-ci sur les jeunes et sur la société. Quelles soient extériorisées ou intériorisées, ces problématiques viennent affecter tant le jeune que son entourage. Ainsi, en améliorant notre compréhension de la délinquance des jeunes et de leurs troubles de comportement, nous pouvons mieux comprendre leurs besoins d’accompagnement et d’intervention, mais également ceux de leurs victimes.

Expertise en résilience, intégration et participation sociale

Les jeunes en difficulté vivent de nombreuses difficultés en termes d’intégration sociale. Ayant vécu toutes sortes de défis, ces jeunes font souvent preuve de résilience. Un contexte de vie marqué par diverses formes d’adversités nous amène à réfléchir, de manière plus globale et systémique, aux interventions à déployer afin de favoriser l’intégration sociale des jeunes, et ainsi stimuler leur participation sociale dans leur communauté. Ces interventions, qui s’adressent aux jeunes, viennent également questionner les structures actuelles et leur offre de service traditionnelle. L’objet d’analyse est donc plus macro, en considérant les aspects organisationnels qui peuvent être améliorés, mais également en considérant les aspects contextuels et environnementaux de ces jeunes en difficulté qui ont une incidence importante sur leur trajectoire de vie.

En s’intéressant aux déterminants sociaux et aux contextes de vie affectant ces jeunes, mais également en questionnant les pratiques d’évaluation et d’intervention actuelles, ces travaux proposent un regard nouveau sur la jeunesse en difficulté.